Photographe professionnel : reportage

Photographe professionnel : reportage

Suivez un photographe professionnel dans les coulisses d’un reportage pour une campagne de communication et découvrez l’envers du décor.

Photographe professionnel : le début de la mission

Je vais commencer par démonter un « cliché » (c’est de circonstance) assez répandu : être photographe professionnel ne revient pas uniquement à appuyer sur le déclencheur de l’appareil photo. J’imagine votre stupéfaction devant une telle annonce 🙂

Il y aura bien un moment où cette action se produira ! Obligatoirement ! Mais pour l’heure, nous en sommes assez loin. Quand on pense à « campagne de communication« , on a souvent à l’esprit le résultat, c’est à dire des photos, des vidéos ou encore de la publicité. Pourtant, ce résultat suppose un travail conséquent en amont.

Non, ma mission de photographe professionnel démarre dans les bureaux de l’agence Tommas, agence digitale spécialisée dans les réseaux sociaux, à Lyon avec une réunion qui a pour but de nous (la vidéaste est présente également) exposer quel va être le message à passer. Ce point est particulièrement important puisqu’il va conditionner, orienter chaque photo qui sera faite à l’occasion du reportage.

Il est notamment question :

  • de la planification des différentes séances en fonction des lieux, de la lumière sur les deux jours de reportage. Optimiser le temps, les lieux en fonction de la lumière pour rendre un maximum d’images
  • de l’enchainement des séances vidéo/photographie. Ne pas se gêner et rendre les enchainements fluides. Le travail doit rester agréable pour tout le monde, surtout pour le client
  • de créer l’univers artistique qui illustre un message bien précis. On transforme le message en contexte concret de séance photo
  • de rendre techniquement possible chaque séance photo en fonction du lieu et de la lumière qu’on va y trouver. Choisir le matériel de prise de vue comme le matériel d’éclairage
  • et enfin, de rencontrer le client pour écouter son message, ses envies

Bien avant que la première photo soit réalisée, ma mission de photographe professionnel m’a déjà demandé deux ou trois heures de travail et de cogitation. Et ce n’est pas fini !

La préparation

Nous sommes à quelques jours du reportage photo, il est temps de préparer le matériel. A l’occasion de la première réunion d’équipe, j’ai identifié mes besoins. Voici la liste de ce que j’emporte :

  • Deux boitiers : un réflex et un hybride (tous les deux plein format)
  • Trois objectifs : un 24-70 pour le réflex et un 24-70 et un 85 pour l’hybride
  • Deux objectifs que j’ai loué pour l’occasion : un 24-70 et un 16-35 gamme professionnelle
  • deux ensembles de flash sur batterie avec leur trépied
  • deux flash studio sur secteur et leur trépied
  • un ensemble de boites de lumière et bols
  • un trépied/mat pour les prises de vue en hauteur

Voilà de quoi rendre possible des prises de vue dans bien des situations. Et si vous vous demandez comment on transporte tout ça, la réponse est : nous avons loué une camionette !

Photographe professionnel : le reportage

Nous avons notre programme pour les deux prochains jours, bien chargé, le message à faire passer dans nos images et des idées en nombres pour le mettre en valeur. En tout, ce sont sept personnes qui vont entourer notre client pendant deux jours : l’agence elle même, la vidéaste, la maquilleuse et le photographe.

Mon travail à cet instant, en tant que photographe professionnel, c’est de faire un tour rapide du premier lieu de tournage et de m’assurer que tout ce que nous avons prévu soit effectivement réalisable et dans de bonnes conditions. Le maquillage a commencé et nous validons avec la vidéaste que chaque plan est ok. Les premiers plans prennent place dans une maison et nous commençons la mise en place des décors et l’installation des éclairages.

La journée s’articule entre les maquillages et changements de tenues, les prises de vue, les déplacements et on recommence. Quatre lieux différents, six ambiances différentes, six installations différentes, avec ou sans lumière additionnelle. Et à chaque fois on crée un contexte, on s’adapte. On adapte le programme également en cours de journée si d’autres idées arrivent ou si certaines prévues initialement ne rendent pas le résultat escompté.

On recommence le lendemain dans une suite d’hôtel réservée pour l’occasion : mise en place des décors et maquillage. Séances de prises de vue. On change de pièce, de lumière, de tenue.

Photographe professionnel : la dernière partie de la mission

Le retour en fin de reportage ne signifie pas la fin de la mission du photographe professionnel. Maintenant que les images sont capturées, un autre travail commence.

Le premier est de s’assurer que les images prises pendant tout le tournage sont en sécurité. Pendant et surtout après. Peut-être des années après même. Chacun a investit à la fois du temps et de l’argent pour que ces prises de vue se fassent, il serait mal venu de perdre ne serait-ce qu’une partie des images.

Une tâche assez mal connue et qui a pour moi une grande importance : classer les fichiers numériques, leur attribuer des mots-clés et les stocker selon une méthode claire. Cela facilite le travail par la suite, garantit de pouvoir retrouver les images.

Vient enfin la première sélection des images. A l’occasion de ce reportage, c’est environ 1300 photos qui ont été réalisées. Toutes ne sont pas à conserver et à remettre au client. Recadrage, exposition, amélioration vont venir s’appliquer aux photos retenues par le photographe lors de cette étape. Cela avant de les mettre à disposition de l’agence sur une plateforme en ligne dédiée, sécurisée et qui permet les commentaires.

Après l’avis client et d’éventuelles retouches, les photos sont publiées sur les réseaux sociaux : la campagne commence