La lumière

La lumière en noir et blanc

François Xavier Driant - photographe coporate Lyon

Le projet 68, c'est quoi ?

C’est une série de portraits réalisés en studio, avec un éclairage de studio composé d’un ensemble réduit au minimum : une source en douche et une source pour le fond. Les photos sont éditées en noir et blanc pour jouer avec l’ombre et la lumière et ne se concentrer que sur cet « entre-deux ».

Toute le projet et ses variations repose sur un réglage de lumière sur le modèle montrant certaines parties du corps, en cachant d’autres.

Pour le projet 68, je souhaite continuer, dans une certaine intimité, à travailler la sensualité et la féminité autour du nu. Le corps dans ce qu’il a de plus simple mis en lumière par une seule source.

Pourquoi un projet comme celui-là ? A quoi sert-il ?

Je continue au fil des projet de pratiquer, de créer. Il me sert, comme les projets précédents, à communiquer et à présenter des images dont je puisse être fier.

Si ces images ne constituent pas forcément l’offre que je mets en avant auprès de mes clients, elles constituent néanmoins un savoir quant à la lumière, donc technique et un savoir être avec les personnes que je reçois

Enfin, et c’est essentiel en photo selon moi, il est question de continuer sans cesse à développer ma créativité. Comme photographe, j’ai des images qui traverse mon imagination et que j’ai besoin de réaliser d’abord et de travailler ensuite pour les emmener vers un résultat qui fasse « Waaouuuh » quand je les regarde.

Projet 68- l'origine

Quand on regarde une photo figurant une femme plus ou moins vêtue/dévêtue, chacun aura une réaction différente. Que l’on soit femme ou homme, cette réaction, quelle que soit ma photo, elle est inévitable, incontrôlable. Les raccourcis peuvent être vite pris quand c’est un homme qui fait des photos de femmes. Pour autant, en ce qui me concerne, il ne sera jamais question d’une vulgarisation de la femme, de son corps, pas plus de son image.

Je veux bien plaider la naïveté mais j’ai envie de croire qu’un homme peut encore prétendre mettre en valeur le corps d’une femme sans pour autant être taxé d’intentions douteuses. Bien entendu, je ne peux parler qu’en mon nom d’homme et de photographe.

Le Projet 68 démarre par une séance photo avec Laure au studio. Nous avons échangé ensemble autour de cette idée de source de lumière en douche et nous faisons des essais.

Les photos ci-contre sont issues de cette séance photo. Lors de cette séance de plusieurs heures, nous avons laissé arriver les idées, les photos.

Projet 68- l'origine

Quand on regarde une photo figurant une femme plus ou moins vêtue/dévêtue, chacun aura une réaction différente. Que l’on soit femme ou homme, cette réaction, quelle que soit ma photo, elle est inévitable, incontrôlable. Les raccourcis peuvent être vite pris quand c’est un homme qui fait des photos de femmes. Pour autant, en ce qui me concerne, il ne sera jamais question d’une vulgarisation de la femme, de son corps, pas plus de son image.

Je veux bien plaider la naïveté mais j’ai envie de croire qu’un homme peut encore prétendre mettre en valeur le corps d’une femme sans pour autant être taxé d’intentions douteuses. Bien entendu, je ne peux parler qu’en mon nom d’homme et de photographe.

Le Projet 68 démarre par une séance photo avec Laure au studio. Nous avons échangé ensemble autour de cette idée de source de lumière en douche et nous faisons des essais.

Les photos ci-contre sont issues de cette séance photo. Lors de cette séance de plusieurs heures, nous avons laissé arriver les idées, les photos.