Objectif : Irlande

Objectif : Irlande

Quand je commence à penser à ce projet, en janvier de cette année (2019), j’hésite d’abord entre l’Irlande et l’Ecosse. Les considérations sont uniquement photographiques à ce moment, puis rapidement pratiques. Dublin est une destination qu’on atteint assez facilement depuis Lyon, mon point de départ.

Je connais un peu l’Irlande pour y être allé il y a un peu moins de trente ans, l’été pour apprendre la langue anglaise. Déjà à l’époque, ce pays m’avait beaucoup plu et je me suis dit que continuer à le découvrir serait logique.

La consultation des tarifs des vols vers Glasgow et vers Dublin finira de me convaincre. Ce sera l’Irlande et notamment l’Irlande du Nord depuis Dublin ! Je vais, par un premier voyage, amorcer la découverte complète des paysages de l’ile d’Irlande. En point de mire, les cascades, les rivières et les paysages naturels des bords de mer.

Ce voyage en Irlande a commencé dans les guides de voyage. Il a commencé quand je repérais les lieux où j’allais faire escale et des photos. J’ai logiquement passé plusieurs heures, plusieurs jours le nez dans les guides (le vert, celui du bibendum), les yeux sur les sites web français qui parlent de l’Irlande, les sites irlandais qui parlent de leurs territoires.

Qu’il est difficile de se rendre compte depuis la page d’un site ou d’un guide de l’environnement d’une rivière, des points de vue que l’on peut avoir sur une cascade.

En France, je dispose des cartes IGN qui, quand on utilise toutes leurs informations, donnent plein de détails sur les lieux, les dénivelés. Y figurent les points particuliers, remarquables, les cascades, les points de vue, etc… L’IGN est une institution française qui ne dispose pas (à ma connaissance) de relevés détaillés sur l’Irlande. Peut être existe-t-il l’équivalent là-bas, je n’en ai, pour l’instant, pas trouvé la trace.

 

J’ai repéré un certain nombre de cascades répertoriées sur des sites irlandais. Il y en a un peu partout en Irlande. Je fais rapidement le choix de ne retenir que celles qui se trouvent sur la moitié Nord-Est de l’ile. Le but n’étant pas de faire des parcours trop longs en voiture. Même si l’ile n’est pas gigantesque, ils disposent de moins d’autoroutes qu’en France et le réseau secondaire est… comment dire… de moins bonne qualité que le réseau français, c’est le moins qu’on puisse dire.

Je complète également la liste des points de passage par quelques sites indiqués comme incontournables sur le guide qui réserve également une partie aux lieux de tournage de Game Of Thrones ! Bah oui, on n’arrête pas le progrès ! Ou la consommation de masse, c’est au choix.

Et puis bien entendu la chaussée des géants, the Giant’s Causeway ! LE point de passage des photographes de paysage.

Se dessine à présent une route qui part de Dublin et monte vers le Nord, longe un moment la côte au sud de Belfast, contourne la capitale d’Irlande du Nord et rejoint à nouveau la côte dans la région des Glens of Antrim pour s’arrêter à l’extrémité Nord de l’île : la Causeway Coast. La boucle continue vers l’ouest et la République d’Irlande, juste au nord du Connemara puis redescend, au sud-ouest de Dublin, dans les Wicklow mountains et retour à Dublin. Voilà mon parcours sur cette semaine en Irlande.

Il me reste à présent à prévoir une voiture de location pour me déplacer, des points de chute pour passer certaines nuits, celles que je ne passerai pas à dormir dans ma voiture.

La suite de mon voyage, je vous la raconte jour après jour…

Dimanche 19 mai

Le temps qui me sépare du départ se compte bientôt en heures. Les derniers repérages sont en cours et j’ai trouvé un endroit qui a l’air magnifique sur la côte, à côté de Ballycastle. Il parait que j’ai un don pour trouver les endroits. J’espère qu’elle dit vrai ! J’attends beaucoup de ce voyage en général et de cet endroit en particulier : Fair Head. Au fond de moi, je sens que je vais aimer ces endroits. Je les aime déjà un peu.

Lundi 20 mai

A vingt quatre heures du départ. Je suis déjà sur les côtes, le vent me porte les embruns, les bruits du large. Les paysages remplissent mes yeux et mon cœur d’émotions. Quand je poserai le pied sur le sol irlandais, ce voyage, je l’aurai déjà fait plusieurs fois. Mais il me reste encore pas mal de choses à préparer, ma valise notamment. Je crois que la journée va passer vite finalement.